Qui est Phil Ivey? La biographie réelle du ‘Tiger Woods’ du Poker.

Né un 1er février 1976 à Riverside, dans l’état de Californie, Phillip D. Ivey passe son enfance à Roselle dans le New Jersey. C’est son grand-père, qui l’initie au 5-Card Stud et lui donne la passion du jeu.

A la fin des années 90, le jeune Phil se perfectionne grâce a des parties organisées avec ses collègues dans une société de télémarketing du New Brunswick.

Alors qu’il n’a pas l’age légal de 21 ans, il joue dans les casinos d’Atlantic City, sous le faux nom de Jerome Graham. Cela lui vaudra le surnom de ‘No home Jerome’, surnom qui sera remplacé plus tard par ‘Le Tiger Wood du Poker’.

Phil Ivey a toujours été passionné par les championnats du monde de poker de Las Vegas. Il a déclaré à plusieurs reprises que si ces championnats duraient toute l’année, il s’y consacrerait bien volontiers à plein temps.

Sa passion pour Las Vegas date des 31ème WSOP de l’année 2000. Le 25 Avril, le jeune Phil Ivey, va terminer 12éme d’un 7 Card Stud de 1.500$ de buy-in et remporter un chèque de 5.145$.
Cinq jours plus tard, le voilà 5ème d’un NLHE à 2.000$ de buy-in avec 35.640$ de plus sur sa bankroll.
Encore 5 jours de plus, et le voilà vainqueur cette fois d’un PLO à 2.500$, remportant les 195.000$ du premier prix.

Ce premier bracelet doré, acquis un 5 mai 2000 restera dans les annales du poker mondial. En effet, lors de cet Event #14, le jeune prodige âgé de 23 ans, allait éliminer une table remplie de professionnels incluant Pill Hellmuth (qui détenait déjà 6 bracelets à cette époque) et le mythique ‘Amarillo Slim’ qui n’avait perdu, jusqu’à ce jour aucune table finale des WSOP.

Apres cet exploit retentissant, Phil Ivey va enchaîner les performances et remporter un total de 8 bracelets WSOP en l’espace de 10 ans. Fait remarquable, ces 8 bracelets ont été acquis dans 7 variantes différentes, un record absolu.

Les 8 bracelets WSOP de Phil Ivey, remportés dans 7 variantes différentes:

Bracelet Année Buy-in Tournoi Gain
1 2000 2.500$ Pot Limit Omaha 195.000$
2 2002 2.500$ 7 Card Stud Hi/Lo 118.440$
3 2002 2.000$ S.H.O.E. 107.540$
4 2002 1.500$ 7 Card Stud 132.000$
5 2005 5.000$ Pot Limit Omaha 635.603$
6 2009 2.500$ 2-7 Draw Lowball (NL) 96.361$
7 2009 2.500$ Omaha/7 Card Stud Hi/Lo 220.538$
8 2010 3.000$ HORSE 329.840$

Faisant suite aux conséquences du Black Friday, il faut noter que Phil Ivey à boycotté les WSOP de 2011, en solidarité avec les joueurs qui avaient été spoliés de leur bankrool suite à la fermeture de Full Tilt par le DOD américain.

Son grand retour à Las Vegas (qu’il affectionne tant !) a donc eu lieu en 2012 et Phil a, une nouvelle fois, fait parler de lui en participant à 5 tables finales, mais malheureusement pas de nouveau bracelet pour rattraper Phil Hellmuth qui vient de remporter son 12ème!

Le talent de ‘No Home Jerome’ ne s’arrête pas aux seul WSOP. Pour le World Poker Tour,
Ivey a participé à 9 tables finales du WPT, remportant le 1er prix au L.A Poker Classic de 2008 à 10.000$ de buy-in, et encaissant un chèque de 1.596.100$

Mais le marqueur principal de sa carrière restera sans aucun doute son ‘recovery’ phénoménal de plus de 16 millions de dollars dans une compétition High Stake diabolique contre Andy Beal.

En 2006, un milliardaire texan du nom de Andy Beal souhaite défier les meilleurs joueurs de poker de la planète. Ceux-ci se rassemblent sous un collectif qui portera le nom de ‘The Corporation’. On trouve dans ce collectif les légendes de l’époque comme Doyle Brunson, Johnny Chan ou encore Phil Ivey qui en est déjà à son 5éme bracelet WSOP.

A tour de rôle, chacun de ces pros vient défier en heads-up le richissime texan, qui est lui-même un expert au poker. Alors que les pros du collectif sont entrain de perdre la face (avec 13M$ de déficit), le Tiger Wood du Poker entre en jeu et fait un ‘recovery’ phénoménal : en 3 jours Phil Ivey gagne 16,6M$, forçant le richissime tycoon à abandonner définitivement ce type d’exercice.

Phil doit son énorme succès grâce a de nombreuses heures de travail aux tables. Il est reconnu comme étant un expert dans l’analyse de ses adversaires. Accordant très peu d’interviews, toujours très discret aux tables, sa poker face est impénétrable. Pour preuve, son ancienne salle Full Tilt en avait fait le point d’orgue d’une pub très ciblée. Mais tout cela c’ était avant le Black Friday !

Côté vie privée, Phil réside à Las Vegas. Après 7 ans de mariage, il a divorcé en décembre 2009 de son épouse Lucietta, rencontrée sur les bancs du collège.

En Juillet 2012, Phil Ivey figurait à la 3éme place de la All Time Money List, avec plus de 16,6 Millions d’euros cumulés en tournois, juste derrière Erik Seidel (à 16,9 M€) et encore loin du Magicien Antonio Esfandiari qu fait la course en tête avec 23,3M€ (grâce à sa victoire dans le Big One for One Drop)

Après 2 ans sans bracelet doré (2011 et 2012), nul doute que Phil Ivey, le Tiger Woods du Poker va rebondir en 2013 pour repartir à la course aux titres.

Suivez-nous:

Subscribe via LinkedInSubscribe via Google+
Meilleures Salles de Poker
Salles pour débutants