Les meilleurs joueurs de poker francais.

Cette année 2011, plus que jamais, les joueurs de poker français se sont illustrés sur le circuit international, remportant notamment quatre bracelets WSOP en une seule saison. C’est la preuve, s’il en fallait, que les joueurs pro de l’hexagone sont désormais une force sur laquelle il faut compter. Portrait de quelques figures emblématiques du poker français : ceux qui ont tracé la voie, et la nouvelle génération qui est en train de créer la surprise.


Les « anciens »

Gilbert Gross. Gross restera dans l’histoire comme le premier vainqueur français d’un tournoi WSOP. En 1988, il a ainsi remporté le Pot Limit Omaha 2500$. Retraité des tables de poker depuis 2003, il se consacre au monde des affaires, son premier métier.

Claude Cohen. Grand amoureux des cash game, Claude Cohen a tout de même réussi l’exploit de s’imposer au Limit Omaha 1500$ en 1997, décrochant le second bracelet WSOP français.

Patrick Bruel. En plus d’être une immense star et un artiste doué, Bruel a brillé à de multiples reprises dans des tournois de poker. Un an après Cohen, il gagne lui aussi un bracelet à Las Vegas. En 2002, il termine à la seconde place du Pot Limit Omaha 5000$, manquant de peu une deuxième victoire.

La « nouvelle génération »

David Benyamine
Né en 1972, Benyamine a commence à jouer au poker à l’âge de douze ans. Même si il a une prédilection pour les cash game, il a su s’imposer lors des tournois internationaux, obtenant la consécration durant l’édition 2008 du WSOP, avec une victoire à l’Omaha Hi Lo Split Championship.

Vanessa Hellebuyck
Hellebuyck nous a brillamment démontré, lors de l’édition 2010 du WSOP, que le poker se décline aussi au féminin, en remportant le Ladies Championship 1000$. Cette graphiste free-lance a commencé à jouer en ligne sous le pseudo « Hellissa » avant d’être repérée par une team et de se mettre au poker live.

Bertrand « ElkY » Grospellier
A tout juste trente ans, ElkY enchaine les victoires, décrochant notamment un bracelet WSOP à Las Vegas en juin 2011 : il prouve ainsi qu’il est une figure incontournable du poker français.

Fabrice Soulier
Présent depuis 10 ans sur les tournois pro, Soulier a abandonné sa carrière de réalisateur de télévision pour le poker. L’année 2011 lui aura apporté une prestigieuse victoire : il a en effet terminé à la première place du H.O.R.S.E championship de Las Vegas.

Antonin Teisseire
Celui qu’on surnomme parfois « le Pavarotti du poker » à cause de son physique et de sa propension à pousser la chansonnette a lui aussi attendu l’année 2011 pour montrer toute l’étendue de ses talents. L’ancien restaurateur est ainsi venu à bout de ses 816 adversaires au Triple Chance NLHE 5000$, et est reparti de Las Vegas avec le neuvième bracelet WSOP tricolore.

Elie Payan
C’est un jouer absolument inconnu qui a remporté le 16 juin 2011 le septième bracelet WSOP français. L’Orléanais de 27 ans s’est imposé en Pot Limit Omaha 1500$, décrochant une cagnotte de presque 300 000 dollars. On devrait donc continuer à entendre parler de Payan dans les mois et les années qui suivent.

Suivez-nous:

Subscribe via LinkedInSubscribe via Google+
Meilleures Salles de Poker
Salle pour débutants
Salles pour Professionnels
Publicité