Pour ou contre le Big One For One Drop a 1 millions de dollars de buy-in?

28 Mai 2012
Dans le cadre des WSOP 2012, le 3 juillet 2012 au casino Rio All-Suite de Las Vegas aura lieu la remise d’un prix de plus de 15 millions de dollars au vainqueur du plus gros tournoi de poker de tous les temps: le Big One for One Drop. Le vertigineux droit d’entrée de 1 millions de dollars et l’intégration de cet ‘event 55’ parmi les 61 évènements des WSOP 2012 est au cœur d’un débat parmi les joueurs et dans les médias spécialisés. Alors, êtes-vous pour ou contre l’organisation d’un tel évènement ?

Les arguments contre la tenue du Big One For One Drop.

Dans un monde dominé par les crises financières à répétition et par l’exaspération engendrée envers les hautes rémunérations (traders, CEO,..), l’organisation d’un tournoi de poker pour les nantis (même pour défendre une bonne cause !) peut faire débat. Qui peut disposer de 1 millions de dollars pour flamber à une table de poker ? Parmi les premiers inscrits à ce tournoi pharaonique, figurent des personnes qui ont préférées garder (pour l’instant) leur anonymat, la preuve qu’il n’est pas très populaire d’étaler sa richesse, ou plus exactement sa volonté de claquer des sommes faramineuses! Rappelez-vous en 1984 le billet de 500 francs brûlés par Serge Gainsbourg sur le plateau de télévision de 7 sur 7 ! Si être immensément riche est généralement toléré par l’opinion publique, celle-ci ne supporte pas le gaspillage hyper médiatisé !

L’incorporation du tournoi ‘The Big One For One Drop’ dans la série des ‘events’ des WSOP 2012, avec remise d’un bracelet, contribue fortement à cette hyper médiatisation. Tout le gotha du poker mondial aura les yeux tournés vers Vegas et les WSOP assureront une magnifique caisse de résonance à l’event 55 du ‘Big One’.

Seul problème, en incorporant cet event 55 aux compétitions officielles des WSOP, les organisateurs prennent le risque de bousculer le classement du circuit professionnel.
Ce classement était déjà mis à mal avec des ‘Super High-roller’ à 100k$, voire 250k$ de buy-in. Cette fois, avec un droit d’entrée à 1 million de dollars, on va définitivement introduire un biais irréversible dans les statistiques au profit du ou des milliardaire(s) qui finiront ITM dans ce tournoi de la démesure. L’étique du poker risque d’être mis à mal et l’émergence de joueur qui ont débutés aux petites limites sera d’autant plus difficile. Ne parlons pas des satellites qualificatifs qui sont quasiment impossibles à réaliser.

Les arguments en faveur de la tenue du Big One For One Drop.

C’est Guy Laliberté, emblématique fondateur du ‘Cirque du Soleil’ et lui-même joueur de poker ‘high stakes’, qui a eu l’idée de lancer ce tournoi gargantuesque.
Ce canadien philanthrope est à l’affût d’opérations médiatiques qui lui permettent de défendre les causes caritatives qu’il soutient.

L’une d’entre elles ‘One Drop’ concerne l’accès à l’eau potable pour tous, une denrée de plus en plus rare à l’échelle de la planète. Son site Internet ‘ONEDROP.org ‘ retrace les actions menées depuis 2007, date de la création de cette organisation non gouvernementale.

Guy Laliberté s’est rapproché de Caesars Interactive Entertainment, détentrice des droits du WSOP, pour créer cet évènement n° 55, porteur de tous les espoirs pour l’organisation ‘One Drop’. En effet, selon les termes de l’accord Laliberté-Caesars, pas moins de 11,11% des droits d’entrée seront reversés à l’association et le casino Caesars ne prélèvera pas de frais sur cet évènement caritatif.

Le 28 Mai 2012, jour de l’ouverture des WSOP 2012, il y avait déjà 40 inscrits (sur un field capé à 48 participants), ce qui entraîne une espérance de gain qui ne sera pas inférieure à 4, 44 millions de dollars pour l’organisation ‘One Drop’.
Il faut bien reconnaître que ce n’est pas tous les jours qu’un évènement médiatique recueille une telle somme pour une organisation caritative !

Tout cela sans compter les retombées liées à la couverture mondiale et à la retransmission du tournoi par ESPN.

A noter que ‘One Drop’ propose également aux gagnants de faire un don de 1% de leur gain, don qui sera totalement déductible de leurs impôts.
Comme le prizepool a déjà virtuellement atteint 40 millions de dollars ( prizepool sur lequel le gagnant prélèvera plus de 15 millions de dollars), cette donation représentera tout de même 0,44 millions de dollars supplémentaires pour ‘One Drop’.

Autre retombée médiatique attendue: l’image du poker qui devrait bénéficier de la sympathie accordée aux joueurs qui sont prêts à casser leur tirelire pour aider le projet caritatif de Guy Laliberté. Notre Bertrand Grospellier ‘ElkY’ national (team pro de Winamax) fait partie des généreux participants, ainsi que les ténors des parties ‘high stakes’ que sont Daniel Negreanu, Tom Dwan, Patrik Antonius, Tony G, Bobby Baldwin, Jonathan Duhamel., ou encore Gus Hansen.

En 2011, malgré le Black Friday, les WSOP de Las Vegas avaient attiré plus de 75 000 participants, provenant de 105 pays. Avec le Big One For One Drop, nul doute que la dotation de 2011 (plus de 192 millions de dollars) sera largement explosée. Rendez-vous sur ESPN le 3 Juillet pour la table finale du tournoi de poker le plus fabuleux jamais organisé.

Suivez-nous:

Subscribe via LinkedInSubscribe via Google+
Meilleures Salles de Poker
Salles pour débutants